Les nouvelles d'Angola - casa queimada, Février 2018

Janvier 2018 à Kol

Janvier / février 2015, au cambodge, refuge à Kol

Dernières Infos du Cambodge (septembre 2014)

Bonjour !
 
Des nouvelles ( très bonnes !) du Refuge à Kol !
Après quelques mois de travail, "votre" jardin potager a vu le jour: un muret de soutènement a été construit sur toute la longueur et beaucoup de brouettes de terre ont été amenées pour surélever la terre du potager par rapport au sol de l'école; les graines ont été achetées et comme notre été correspond à la mousson là bas, tout a poussé en un rien de temps ! Jusqu'en novembre, c'est donc la nature qui pourvoira à l'arrosage; c'est elle aussi qui commence le remplissage des citernes bleues achetées tout exprès pour l'arrosage du potager. Ensuite, l'eau sera pompée dans l'étang qui jouxte le Refuge, le niveau ayant bien monté pendant la mousson. Saran n'a pas effectué les travaux d'approfondissement prévus car les pluies étaient déjà arrivées quand la décision a été prise et c'était trop tard pour envisager ce type de travaux qui se font durant la saison sèche. On va donc voir comment se comporte le jardin pendant la saison sèche et si l'arrosage prévu avec la pompe et les citernes s'avère suffisant.
Le budget nourriture pour le Refuge était d'environ 500$ mensuel et le jardin devrait permettre de diminuer le coût de ce poste. Tout le monde là bas est ravi !

 

Sylvie et Joe Hozer et le bureau Shalik

Informations sur les lieux où nous envoyons les vêtements.

La ROUMANIE

Il y a 3 destinations :
Les villages autour de GALATI (à l'est du pays, près du delta du Danube). Ils sont trés pauvres et ont souvent des inondations.(Photos 1 et 2)
Des familles nombreuses autour de BUCAREST.
Un centre d'hébergement pour mères en difficulté à TIMISOARA.(Photos 3 et 4)

La REPUBLIQUE  MOLDAVE

Des enfants de familles pauvres et un "jardin d'enfants"(Photos 5 et 6)

Le BURKINA FASO

Le service social du centre médical "Schiphra" à OUAGADOUGOU.(Photo 7)
Une école maternelle à KOUDOUGOU. (Photo 8)

Certains vêtements restent en Seine et Marne où la vie est difficile pour certaines familles.